Changer de chaudière : à qui faire appel?

Anticiper et choisir votre nouvelle chaudière vous permet de faire jusqu’à 50 % d’économies sur votre facture de chauffage, tout en améliorant votre confort.

Choisir selon le type de chaudière et le combustible

Pour faire votre choix de chaudière, les chaudières les plus performantes sont les chaudières à condensation au gaz ou au fioul. En effet, leur fonctionnement permet de générer plus de chaleur qu’une chaudière classique, à partir de la même quantité d’énergie primaire. Elles garantissent des rendements supérieurs à 100 %. Selon les recommandations d’un chauffagiste Paris, la chaudière à condensation est à privilégier sur une chaudière basse température puisqu’elle est bien plus performante.

Par ailleurs, les modèles de chaudière fonctionnant au bois, soit les chaudières à granulés, sont également très performantes avec des rendements proches de 90 %. Ces chaudières présentent l’avantage d’être alimentées automatiquement en granulés, au contraire d’une chaudière à bois qui nécessite garde un rechargement manuel.

Au moment de choisir votre nouvelle chaudière, le choix du combustible est aussi déterminant. Il joue à la fois sur le rendement de l’appareil et sur sa facilité d’installation et d’utilisation. Les principaux combustibles employés sont le bois (bûches ou granulés), le gaz naturel ou le fioul.

Ainsi, le bois possède des vertus écologiques puisqu’il est renouvelable et son bilan carbone est considéré comme étant neutre. Dans la pratique, les émissions de CO2 dégagées lors de sa combustion sont compensées par le carbone absorbé par l’arbre.

Le bois est aussi le combustible le moins cher sur le marché énergétique si les granulés sont légèrement plus chers que les bûches. Cependant, le bois pose des problématiques de stockage car les bûches doivent être entreposées pendant 18 mois au moins, avant d’être utilisées, pour être parfaitement sèches et assurer des performances optimales. Son stockage doit alors se faire dans un local protégé de l’humidité. Pour les granulés, ils doivent être stockés dans un silo relié à la chaudière, qui contient suffisamment de matière pour une année de chauffage.

Aussi, le gaz naturel est l’un des combustibles les plus utilisés. Il est utilisé avec une chaudière gaz à condensation. Enfin, le fioul convient à la technologie de la condensation mais présente des inconvénients de stockage. En réalité, il doit être entreposé dans une citerne qui peut être enterrée ou non, à recharger une fois par an. Le fioul est le combustible le plus cher.

Les recommandations du chauffagiste Paris sur les émetteurs et les régulateurs

Ainsi,le fonctionnement des chaudières à condensation sera meilleur avec des émetteurs fonctionnant à basse température comme le plancher chauffant ou le radiateur à basse température. Si vous avez des radiateurs à haute température du type radiateur en fonte, il vous est possible d’installer une chaudière à condensation ou à basse température. Cependant, vous n’aurez pas des meilleures performances. Pour la chaudière à bois,elle est compatible avec tout type d’émetteurs si vous ferez plus d’économies avec un fonctionnement à basse température.

Pour ce qui est de la régulation, installer un tel dispositif de programmation sur la chaudière vous permettra de faire des économies sur la facture de chauffage, selon les conseils du chauffagiste Paris. Effectivement, vous pouvez fixer des plages horaires pour ne pas surchauffer votre maison, quand cela n’est pas nécessaire, et diminuer la température de consigne durant la nuit ou les périodes d’inoccupation. Cette gestion de la température de consigne de votre chauffage est importante car une diminution de 1°C le jour et la nuit contribuera à réduire votre facture de chauffage de 7 %.